© 2017 OSJS Tous droits réservés

Équipe artistique

Hubert Tanguay-Labrosse, directeur musical et chef d’orchestre – OSJS

 

Lauréat du Grand Prix Standard Life du Concours OSM, édition 2009, Hubert Tanguay-Labrosse a commencé l’apprentissage de la musique par le biais des programmes à vocation musicale des écoles Le Plateau et Joseph-François-Perreault. Diplômé de la Juilliard School (clarinette, classe de Charles Neidich) et du Conservatoire de musique de Montréal (direction, classe de Raffi Armenian), il s’est produit ces dernières années à titre de soliste au sein de nombreux ensembles canadiens, au nombre desquels on peut compter les Orchestres symphoniques de Montréal, de Sherbrooke, de Longueuil et de Terre-Neuve. On a également pu l’entendre sur les ondes de la Société Radio-Canada.


En 2013, avec ses collègues et amis, Hubert Tanguay-Labrosse a fondé BOP, une compagnie de production vouée à la présentation de ballets, d’opéras et de pantomimes dont il assure la codirection artistique et la direction musicale. Il est chef de chœur au Camp musical Père-Lindsay depuis huit ans et y occupe également les fonctions de chef de camp depuis septembre. Il a été nommé directeur artistique et chef d’orchestre de l’Orchestre symphonique des jeunes de Sherbrooke et de l’Orchestre symphonique des jeunes de Joliette en 2015.

 

 

Répétiteurs

Des répétiteurs possédant un baccalauréat en musique donnent régulièrement des sectionnelles pour aider les musiciens à progresser plus rapidement et à mieux comprendre leur partition.

Lydia Gasse, codirectrice musicale – Relève

 

Lydia Gasse, qui commence l’apprentissage du violon à quatre ans, est admise au Conservatoire de musique du Québec à Val-d’Or à sept ans, dans la classe de Silviu Parlea. Diplômée de l’Université de Sherbrooke et de l’université de Western Ontario où elle obtient, avec distinction, une maîtrise en interprétation du violon, Lydia possède une solide expérience comme chambriste et musicienne d’orchestre. Très active sur la scène musicale, Lydia a occupé pendant plusieurs années au cours de ses études les postes de violon solo de l’Orchestre symphonique des jeunes de Sherbrooke, de l’Orchestre symphonique de l’École de musique de l’Université de Sherbrooke et de l’Orchestre de musique de films de Sherbrooke. Nommée The most promising player lors de sa première saison au National Academy Orchestra dirigé par Boris Brott, on l’entend régulièrement au sein de plusieurs orchestres symphoniques, dont ceux de Sherbrooke et Drummondville, l’Orchestre de la francophonie canadienne, ainsi que l’Orchestra London, en Ontario. Musicienne recherchée et estimée, Lydia a pu représenter l’Université de Sherbrooke au Mexique lors d’un concert diffusé en direct dans le cadre du 2e Forum mondial des cultures de l’UNESCO à Monterrey. Membre de l’Ensemble à Vents de Sherbrooke depuis plusieurs années à l’euphonium, Lydia aime cultiver toutes les facettes de la vie de musicienne. Elle a par ailleurs signé de nombreux arrangements musicaux pour les diverses formations dont elle a fait partie ou assumé la direction. Aujourd’hui membre de l’Orchestre symphonique de Drummondville, codirectrice musicale de l’Orchestre de la Relève et professeure de violon à l’École de musique Crescendo, elle habite à Sherbrooke, partageant ses activités entre sa vie musicale et familiale.

Martine Labbé, codirectrice pédagogique – Relève

 

Violoniste sherbrookoise, Martine Labbé étudie à l’Université de Montréal avec Vladimir Landsman et termine son baccalauréat avec Éléonora Turovsky. Elle fait également un stage de perfectionnement au Centre d’arts Orford avec Tom Williams et continue de parfaire ses études avec John Gomez et Brett Molzan. Maintenant détentrice d’une maîtrise en didactique instrumentale et interprétation de l’Université Laval, Martine enseigne le violon depuis 30 ans. Elle détient également un baccalauréat en musicothérapie ainsi qu’une formation en eutonie avec Ursula Stuber.

 

En plus de l’enseignement, Martine est engagée dans le domaine musical estrien. En effet, elle préside le Festival-concours de musique de Sherbrooke et codirige la Relève de l’Orchestre symphonique des jeunes de Sherbrooke, un ensemble à cordes chez les huit à 12 ans. En qualité de chambriste, elle a travaillé avec l’orchestre de chambre I Musici de Montréal sous la direction de Yuli Turovsky et a fait un stage de perfectionnement avec le quatuor Arthur-Leblanc. Depuis 1988, Martine a évolué avec l’Orchestre symphonique de Sherbrooke et l’Orchestre symphonique d’Ottawa. Elle joue maintenant avec l’Orchestre symphonique de Drummondville et de Gatineau et se joint régulièrement à des groupes de musique de chambre de la région.

 

Répétiteurs

Des répétiteurs possédant un baccalauréat en musique donnent régulièrement des sectionnelles pour aider les musiciens à progresser plus rapidement et à mieux comprendre leur partition.

OSJS

Relève